Skip to content

Carly Abramowitz (CA Consulting Group) “Faire foresees moins d’agilité que d’adaptabilité”

DECIDEURS. Quelle(s) difficulté(s) les leaders d’aujourd’hui rencontrent-ils ?

Carly Abramowitz. J’observe from plus to plus une difficulté à prendre du recul, sur la situation mais aussi sur soi-même. The leaders ont également le plus grand mal à trouver la bonne vitesse visù-à-vis de leurs équipes. Parfois, ils vont trop vite, parfois pas assez. Parfois, la période de crise les plonge dans un état de sur-analyse, parfois elle accentue leur affection pour le changement. Certains sont déjà dans l’étape d’après, alors que les collaborateurs n’ont pas encore pris toute la mesure, ni saisi l’opérationnalité de celle en cours.

“A leader well dans ses baskets n’a pas besoin de tomber dans l’autoritarisme pour se felt exist dans sa fonction”

Le leader fait face à un certain dérèglement sans avoir, à portée de main, des recettes toute faites pour répondre aux besoins des équipes. Besoins dont les managers n’ont, d’ailleurs, pas toujours conscience.

Is this conjoncturel or is this the translation of a phénomène plus large?

Pour moi, cela precedes the current period. Since the end of the year 2015, we have confirmed changes assez homogenenes chez nos clients. Peu importait leur secteur d’activité ou la culture de leur entreprise, tous ont pris de plein fouet l’accélération du monde et ressenti, avec elle, l’impression d’une réduction du temps available pour before des mutations toujours plus nombreuses. Cela had a huge impact on the manière de concevoir et d’incarner le leadership. Peu à peu, the need for a leader with a solid anchor is imposed. A well dans ses baskets leader in somme.

Justement, à quoi ça ressemble a “leader bien dans ses baskets” ?

He is a leader who does not pass the kiss of tomber dans l’autoritarisme for feeling he exists dans sa fonction. La verticalité continue, bien sûr, d’être essentielle dans le leadership. Mais elle s’expresses différemment. They lead him with a vision, donne du sens tout en étant plus humble, plus connectedé. C’est pourquoi on le reconnaît à sa générosité of him. Il transmet aux équipes pour des raisons d’efficience mais sait se mettre en retrait, ne serait-ce que pour ne ceder à la temptation d’un management à l’ancienne. Je crois, in effect, qu’a leader dans ses ses baskets inscrit l’autonomie et la responsabilisation des collaborators au coeur de sa mission of him. Mais, pour ce faire, il doit disposer d’une bonne connaissance de luimême, de ses points forts of him comme de ses points faibles of him. Difficile sinon de lâcher prise ou d’adjuster les objetifs.

What competences at-il spécifiquement kiss?

Well communicated s’avère indispensable pour donner du sens et pour remobiliser des collectifs de travail mis à rude épreuve. Il s’agit, bien sûr, de rassurer mais surtout d’insister sur le fait que les changes sont là pour durer. D’où l’importance, pour le leader, de faire foresees moins d’agilité than d’adaptabilité.

“L’adaptabilité touche au coeur des relations humaines”

Pour vous, ce n’est pas la même chose?

Non, car je crois plutôt que la seconde contient la premiere. In effect, the adaptability is not associated with a particular work method. Elle touche au coeur des relations humaines. Quand l’agilité peut renvoyer à la capacité presque gymnastique d’une personne, elle rend compte d’une manière d’interagir avec les autres, l’environnement et… soi-même. A leader who adapts is careful to be aware of his own situation, of the analyzer and, fined’agir.

Comment, le cas échéant, cultivate ce savoir-être/savoir-faire ?

Pour accompagner les leaders dans leur voyage de développement, nos coaches actionnent trois leviers: inspiring, learning, practising. La première phase cherche à provoquer un déclic. Une fois qu’ils ont compris por qu’ils et ce qu’ils veulent changer ou acquérir, nous mettons à leur disposition des tools pour qu’ils mettent en action ou s’essaient à la co-knowledge. The most important and the most sensitive part is celle de l’ancrage. La manière d’exercer son leadership repose sur des traits de behavior present depuis longtemps et dont il n’est pas aisé de se défaire. More, by force of practice and rituals of management, the lines of soft skills start to grow, the managers build a better knowledge of the memes that give them confidence in faire advantage. Or, tout ce qu’un leader va cultivar chez lui, il va vouloir le semer autour de lui. Au plus grand bonheur de l’efficacité de équipes et des performances des organisations.

Leave a Reply

Your email address will not be published.