Skip to content

ce qu’il ne faut pas faire

Le Personal Branding a toujours exists. Faire de notre personne une marque, mettre en avant ses réussites, ses expertises, capitaliser sur notre réputation… Le concept est vieux comme le monde. L’utilisation du terme en lui-même et son omniprésence dans le paysage médiatique web est par contra relativelyment récent. They are apparition dating back to 1997 but they are explosion in France date d’il already quelques années seulement. On parle surtout du Personal Branding en matière de gestion de son employabilité, que l’on soit en poste, en recherche d’emploi ou, plus couramment encore, lorsque l’on propose des prestations (consultant, freelance, …). Mais ce n’est pas tout à fait le subject, si vous souhaitez en savoir plus sur les théories liées au Personal Branding, je vous laisser consult Fadhila Brahimi’s blog, entirely dedicated to her subject.

Comme souvent avec les concepts à la mode, celui-ci s’essouffle depuis quelques mois. Non pas dans le fond, qui est toujours present. More dans la forma. A certain form of paranoia is installed, along with an example of the arrival of certain TumblR specializing in the designation of “personal branlers”, the individuals who possess the logic of excess. Brasser du vent, prendre les autres de haut, enjoliver son quotidien pour se vivant… Quand c’est trop, cela peut vite becoming insupportable. What are the limits of exercise?

Il parait que toute publicité est bonne à prendre, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Dans les faits, ce n’est pas aussi simple. Cela depends on the buts searched more also on the personnalité of Chacun. If certain people are sufficiently strong to encaisser des retours négatifs, d’autres ne souhaitent pas s’exposer outre-mesure. A Personal Branding rests for beauty on the balance to find between exposition and intimacy, between mise en avant de ce qui peut être positif pour nous et l’humilité nécessaire pour ne pas sombrer dans l’self-satisfaction permanent. Il n’y a bien sûr pas de vérité absolue en la matière, et on peut très bien créer une vague de mécontents tout en tirant très bien son épingle du jeu, les exemples sont nombreux. Il n’en reste pas moins que certaines pratiques sont horrifying pour tout le monde et risquent de vous desservir, surtout si vous vous y mettez tout juste… Voici donc quelques conseils subjectifs de pratiques à éviter dans la mise en avant de vos atouts.

  • Le Je à toutes les sauces : parler de soi, c’est bien. Mais ne faire que ça, à un momento, cela peut devenir très pénible. C’est valable pour les articles, pour les statuts et pour toutes other prises de parole. Si vous ne parlez que de vous sans vous intéresser aux autres, porquoi voulez-vous qu’ils s’intéressent à vous?
  • The permanent self-citation : There are certain people who are three strong people above the point. Faire référence à ses analyzes passedées, c’est très bien. More le faire constamment et surtout ne faire que ça, c’est assez limitant. Confronter sa pensée aux autres est nécessaire, et il vous sera difficile de faire croire que vous avez tout inventé dans votre secteur. Comme je le disais en 1997, l’auto-citation c’est bien, mais il ne faut pas en abuser.
  • L’humilité, toujours: l’humilité est une qualité trop rare. Pourtant, c’est une marque de professionnalisme que de savoir parfois s’effacer derrière son travail et de mettre avant les autres. On réussit rarely seul, alors autant ne pas essayer de capter toute la lumière soi-même.
  • L’self-satisfaction in boucle : parfois, des choses bien peuvent nous arriver. An interview in a magazine, a lien on a gross site, a professionnelle réussite or a reward… Et c’est bien de marquer le coup, alors le faire savoir n’a rien de trivial. Le problème, c’est que certains passent leurs journées à ressasser cet évènement. Changements de formulation, relai des messages d’autres personnes que abordent le sujet, remises en avant régulières… Pas la peine de multiplier les annonces, on a compris la première fois, it remains ne fera que lasser ceux qui ont déjà vu le message.
  • Garder les moments de personal branling pour de vraies réussites: ne nous mentons pas, on a tous envie à un momento ou à un autre de faire dans l’autosatisfaction pure. Et cela ne fait pas de mal. Le problème, c’est quand cela arrive tous les jours… Gardez donc ces moments of «personal branling» for the évènements qui en valent la peine, et ne grillez pas vos cartouches pour tout et n’importe quoi.
  • Avoid the TV-Reality Syndrome: certains sont passés maîtres dans l’art de la mise en scène de leur quotidien. Conférences, voyages, rencontres, diverse photos… Le problème, c’est quand on a ucune idée de ce que font ces personnes dans la vie. C’est parfait si on a tele-réalité comme modèle, mais si on souhaitez utiliser le personal branding à des fins professionnelles, pas sur que ça fonctionne. Concentrez-vous sur vos réussites professionnelles, cela sera bien plus parlant.
  • Ne pas deborder de la realité: There is already a limit to what you can do in personal branding materials: the message. Certains enjolivent tellement la réalité que leurs propos ne sont plus vraiment fondés. Petites ambiguës phrases, jouant declarations avec les lignes de la réalité, prendre vos libertés avec la verité peut se retourner contre vous. Et il n’y a rien de pire que de ne pas pouvoir faire confiance à quelqu’un. En ligne ou dans la vie quotidienne.

Oui, tout cela peut faire cliché, mais ce sont des dérives devenues régulières. Encore une fois, le tout est de trouver le bon équilibre, et surtout de mettre son travail en avant, pas sa personne… Cela sera plus efficace, vos résultats parlant d’eux-mêmes. Certains font le choix de plonger dans une stratégie de Personal Branding voluntarily provocative enchainant tous les points cités ci-dessus. Et le pire, c’est que cela peut fonctionner. Dans tous les cas, bon courage pour la construction de votre marque personnelle, quels que soient les buts recherchés. Et en cas de doute, demandez à votre entourage ce qu’ils en pensent, cela peut être très instructif.

Leave a Reply

Your email address will not be published.