Skip to content

[Communiqué de presse] « Droit à l’IVG dans la Structure: la bataille begins au Sénat «

Paris, October 18, 2022

On the announcement of the revocation of the arrest Roe vs. Wade aux Etats-Unis, in these days, and with out shock, the French political class and the ladies’s associations are mobilized for the registration of rights to the IVG in la Structure.

Le droit des femmes à disposer de leur corps constitutes the important situation of the liberté des femmes et d’une égalité between les femmes and les hommes. The registration du droit à l’IVG dans la Structure est donc à la fois une necessité et une consécration des droits des femmes et de l’égalité.

Et il est bien du rôle de la Structure – texte fondateur de notre société, protégeant les droits fondamentaux des citoyennes et citoyens – de come sécuriser le droit à disposer de son corps. In faisant cela, la France placerait le droit à l’IVG au-dessus de ceux qui ne figurent que dans la loi. C’est une garantie supplémentaire pour toutes les femmes. This inscription ne pénalise personne, au contraire elle nous protège. Sa remise en trigger s’avère également plus complexe puisqu’elle relève d’une réforme constitutionnelle, a processus plus complexe qu’une easy suppression dans un texte de loi.

L’inscription du droit à l’avortement est d’autant plus nécessaire que les associations féministes alertent depuis longs sur la montée en puissance des mouvements anti-IVG en France. Massively financed by the actions of evangelical obedience, ultra-conservatives of the US – the memes who’re mobilized for the revival of the arrest roe v. Wade – les mouvements anti-IVG, organisés et puissants, significantly menacing the droit à l’IVG. A travers des manifestations et des campaigns of misinformations on the web notatment, ils remettent en trigger l’avortement et l’accès à la contraception.

Il suffit de regarder chez nos voisins européens, pour verify l’affect dangerouseuse des mouvements anti-IVG qui parviennent à grignoter peu à peu ce droit: il est quasiment refusé aux femmes de Pologne et passible de jail pour les femmes maltaises. Les femmes ukrainiennes, refugiées en Pologne à trigger de la guerre, voient refuser l’accès à l’avortement. Les femmes hongroises qui veulent avorter sont forceées d’écouter les battements du cœur du fœtus. L’arrivée au pouvoir de l’extrême-droite, en Suède et maintenant en Italie, met en péril le droit à l’avortement dans ces deux pays. Then again, it’s demanded that the kind be reserved to our Italian voisines who devront faire worth leurs droits face à l’utltraconservateur Lorenzo Fontana, ouvertement anti-IVG, récemment élu Président de la chambre des députés.

Pres de 80% des français.es sont favorable à l’entrée du droit à l’avortement dans la Structure. Plusieurs ministeres et près de 440 parlementaires au Sénat et à l’Assemblée nationale, se sont déjà engagé.es dans une démarche d’inscription du droit à l’IVG dans la Structure. Register the proper to l’IVG dans la Structure, c’est inscrire une attente transpartisane, soutenue par l’ensemble de la société française.

Nous appelons la France à être pionnière dans la safety du droit à l’avortement, en devenant le premier pays à constitutionnaliser ce droit elementary, donnant additionally a message d’espoir pour les femmes de ce monde, qui se battent pour leurs droits, pour le respect de leurs corps et de leur santé.

Mercredi October 19 will probably be debated on the Sénat the proposition of the constitutionnelle pour le droit à l’avortement : « Nul ne peut porter atteinte au droit à l’interruption voluntaire de grossesse et à la contraception. La loi garantit à toute personne qui en fait la demande l’accès libre et effectif à ces droits. »

The ladies will probably be current to encourage the sénateurs et sénatrices to vote in favor of the proposition of loi. Voter contre, c’est admettre l’idee que ce droit pourrait disparaître rapidement!

Nous appelons toutes celles et tous ceux qui sont attaché.es au droit à l’IVG à suivre la séance, et réagir aux débats au Sénat pour encourager les sénateurs et les sénatrices à voter en favorur de la loi.

Remark ? Suivez la séance, réagissez aux débats en direct sur les réseaux sociaux, diffusez le communiqué de presse et soutenez les associations!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *