Skip to content

Defendre l’IVG au-delà des principes

Pas touche à l’IVG! After the choice of the Cour supreme états-unienne qui, en juin dernier, to remis en trigger le droit des femmes à avorter dans tout le pays, the initiatives parlementaires multiply in France pour, à l’inverse, faire inscrire ce droit dans the Structure.

A l’Assemblée nationale, deux propositions de loi constitutionnelle en ce sens ont été adoptées en une semaine au sein de commissions, l’une, portée par Aurore Bergé (Renaissance), le 9 november, l’autre, par Mathilde Panot (France Insoumise), mercedi 16 novembre. They are going to be examined en séance dans les jours à venir.

Une telle solennité is effectively essential? Sans doute! Subtract that, as le montrent les enquêtes des chercheuses sur ce sujet, ce droit n’est pas encore entièrement concedé aux femmes, que ce soit dans la loi ou, surtout, en pratique.

Un élargissement progressif du droit

In a current article, the sociologist Marie Mathieu soulignes that Simone Veil’s histoire glorieuse du fight fait outlier à quel level la loi de 1974 n’autorisait l’avortement que du bout des doigts. Votée pour cinq ans seulement, she imposes a three-coded process imposing notamment a pre-alable leisure and reflection delay of seven days, propres à dissuade the ladies from exercising a droit qui restait réservé à celles qui se trouvent en « state of stress ».

Le délai de recours est à cette époque limité à 12 semaines d’aménorrhée, d’autres pays ayant pourtant déjà opté pour des délais plus longs. No prize in financial cost n’est par ailleurs prévue pour un acte qui, selon les mots memes de Simone Veil, « doit rester l’exception, l’ultime recours pour des conditions sans concern » – alors meme que les contraceptifs medicaux étaient d’ores et déjà pris en cost par la Sécurité sociale. Cette dramatization de l’acte s’accompagne ainsi, selon la chercheuse, d’une infantilization de la femme, qui aux yeux de la loi « est à la fois sufferer et coupable » de ne pas avoir su gérer sa fécondité.

After, effectively sûr, de nombreuses avancées législatives ont permis d’élargir et faciliter le recours à l’avortement: la procédure est allégée (suppression du délai de reflexion en 2016, entien devenu facultatif pour les majeures), the notion of « détresse » abrogée (2014) et les mineures peuvent avorter sans l’autorisation de leurs mother and father (2001).

De nombreux établissements pratiquant l’IVG, souvent des maternités, ont fermé, ce qui complicate la donne pour de nombreuses femmes.

Les délais ont été allongés deux fois, en 2001 (14 semanes) et 2022 (16 semanes), et les méthodes, lieux et professionnels se sont diversifiés. Instrumentale ou médicamenteuse, l’IVG peut être désormais pratiquée par des sages-femmes, en ville (2016) ou, depuis cette année, à l’hôpital. Tous les sons liés à l’IVG sont enfin intégralementment pris en cost par la Sécurité sociale depuis 2016.

Subtract, in response to Marie Mathieu, that « le caractère récent des différentes modifications aportées à la loi, le maintien d’un seuil limite, tout comme de la clause de conscience des professionnel·les de santé dans le cadre des avortements, soulignent bien la difficiculté qu’il ya à à penser l’ Autonomie des femmes en matière de non-procreation et le droit à l’IVG comme un droit ordinaire de santé ».

A suggestion inégale on the territory

Cela is encore plus frappant when she observes the fact of the reminiscences of the avortement. In a current different article, the chercheuses Justine Chaput, Clémence Bracq and Magali Mazuy level out that l’accès aux soins d’IVG est très variable selon les territoires, et que cela tient moins à des variations démographiques qu’aux disparités de l’ ‘offre.

« All individuals a le droit d’être informée sur les méthodes abortives et d’en choisir une librement », pose the Code of Public Well being. Dans les faits, ce choix est fortement contraint. De nombreux établissements pratiquant l’IVG, souvent des maternités, ont fermé, ce qui complicate la donne pour de nombreuses femmes.

« Dans les territoires rurales en particulier, ces fermetures mettent à mal la confidentialité de l’acte, notamment pour les mineur·es qui ne peuvent utiliser de voiture seul·es », soulignent les chercheuses.

Face au portrait du privé et à un hôpital public asphyxié, l’IVG est volontiers délégué à des sages-femmes liberales, en privilegiant la méthode médicomenteuse

On observe également un moindre recours durant les mois d’été en raison d’un manque de soignants disponibles « obligeant à garder la grossesse plus longtemps avant une prize en cost ». Likewise, the allowance is given to 16 weeks, regardless that it’s potential for the sages-femmes to follow surgical IVG « ne sont pas encore effectifs sur l’ensemble du territoire » alors qu’ils ont été votés en début d’année.

Dans ce contexte, l’élargissement des méthodes, lieux et personnels agréés, acté par la loi, a donné davantage lieu à une substitution qu’à une diversification. Grossièrement, face à des cliniques privées qui se sont massivemente retirées de un activité peu worthwhile et à un hôpital public asphyxié, l’IVG est volontiers délégué à des sages-femmes liberales, en privilegiant la méthode médicamenteuse, moins coûteuse en équipements et personnels . In 2020, ces sages-femmes ont réalisé un quart des IVG pratiquées en ville, alors meme que leur agrément ne date que de 2016 !

« The fragilization of l’hôpital public en cours depuis de nombreuses années, even when the weak valeur symbolique et économique de l’acte abortif, mettent à mal, dans la pratique, la structure de réels réseaux de professionnel les et la pérennisation de lieux où pratiquer des avortements », summary by Justine Chaput, Clémence Bracq and Magali Mazuy

A persistent stigmate

Pourquoi, alors, cet écart entre des guaranties légales et des moyens qui ne suivent guère?

« Bien qu’elle soit une donnée structurelle des trajectoires reproductives des femmes, une pratique aujourd’hui sans risque pour leur santé et un acte ordinaire lorsque défait de la cost morale qui lui est affiliate (puisqu’une femme sur trois en France avorte au moins une fois dans sa vie), l’IVG continues d’être l’objet d’un ensemble de representaciones sociales stigmatisantes et demeure présentée bien souvent comme un drame », explains Marie Mathieu.

Ce d’autant que l’éducation sexuelle à l’école reste parcellaire, et que l’avortement demeure pensé d’abord comme un échec de la contraception. C’est oblier que la « norme procréative », autrement dit l’ensemble des circumstances que les {couples} tempt de remplir pour faire un enfant (avoir terminé ses études, se trouver dans une place professionnelle steady, être en cohabitant couple depuis un sure temps , sans être ni trop jeune ni trop avancé en âge), n’a jamais été aussi exigante.

C’est pourquoi « l’avortement s’impose le plus souvent comme une évidence pour les femmes lorsqu’elles sont engagées dans des projets vus comme concurrentes (études, carrière, élevage d’un enfant), a fortiori lorsqu’elles sont jeunes et que leur couple est unstable », states the sociologist.

Going across the IVG is a banal occasion. Et il faudra sans doute plus qu’une (éventuelle) constitutionnalisation pour ancrer ce constata dans toutes les têtes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *